Skip to main content
DERNIÈRES MISES À JOUR EN LIEN AVEC LA COVID-19

EN SAVOIR PLUS

Un financement de 9,9 millions de dollars pour 63 projets de Concordia

L’organisme fédéral accroît de 30 % son soutien financier à des chercheurs de l’Université spécialisés en génie et en sciences naturelles
8 septembre 2017
|
Par Renée Dunk

nserc-discovery-grant-620


D’importantes nouvelles subventions fédérales appuieront un large éventail de projets de recherche révolutionnaires à l’Université Concordia dans les domaines des sciences naturelles et du génie.

Le 8 septembre, le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) a en effet annoncé des subventions totalisant 9 948 669 $ pour 63 projets de l’Université. Le financement, qui provient en majeure partie du Programme de subventions à la découverte du CRSNG, favorisera l’expertise en recherche de Concordia dans des disciplines allant de la biologie à la géographie en passant par l’informatique.

Pour Christophe Guy, vice-recteur à la recherche et aux études supérieures, l’augmentation des subventions augure bien de l’objectif stratégique de Concordia consistant à doubler son effort de recherche.

« Les subventions à la découverte financent les travaux de professeurs de sciences naturelles et de génie, et constituent les fonds de base qui leur permettent de mener leurs recherches fondamentales en faisant une large place à la formation des étudiants », explique-t-il.

« L’augmentation du financement cette année reflète la croissance et l’impact continus des recherches de Concordia en génie et en sciences naturelles. »

Dans le cadre d’un financement quinquennal assuré par le Programme de subventions à la découverte, sept membres du corps professoral de l’Université ont notamment reçu des bourses de 50 000 $ ou plus par an pour leurs projets :

  • Amir Aghdam (Département de génie électrique et informatique), pour la reconfiguration et le contrôle de réseaux de communication multiagents;
  • Andreas Athienitis (Département de génie du bâtiment, civil et environnemental, titulaire de la chaire de recherche de l’Université Concordia sur l’intégration des systèmes solaires aux bâtiments), pour la modélisation, la conception et l’exploitation de systèmes solaires multifonctionnels;
  • Mourad Debbabi (Institut d’ingénierie des systèmes d’information de l’Université Concordia, titulaire de la chaire de recherche de l’Université Concordia en sécurité des systèmes d’information), pour l’analyse de la sécurité des mégadonnées afin d’améliorer les renseignements sur les cybermenaces;
  • Vincent Martin (Département de biologie, titulaire de la chaire de recherche de l’Université Concordia en génie microbien et en biologie synthétique), pour la construction de biocapteurs utilisés en biologie synthétique;
  • Damon Matthews (Département de géographie, d’urbanisme et d’environnement, titulaire de la chaire de recherche de l’Université Concordia en climatologie et en durabilité), pour l’étude des configurations spatiales climatiques attribuables aux émissions cumulatives de CO2;
  • Hoi Dick Ng (Département de génie mécanique, industriel et aérospatial, titulaire de la chaire de recherche de l’Université Concordia en combustion appliquée et en carburants), pour l’examen de la dynamique des détonations dans les systèmes énergétiques en réaction;
  • Theodore Stathopoulos (Département de génie du bâtiment, civil et environnemental), pour l’évaluation des effets du vent sur les bâtiments.


Le Programme de suppléments d’accélération à la découverte du CRSNG fournit des ressources substantielles et opportunes afin d’accélérer les progrès et de maximiser les retombées de recherches de qualité supérieure. Outre leur subvention, quatre chercheurs de Concordia se sont ainsi vu remettre la somme totale de 480 000 $ sous la forme de tels suppléments :

  • Lyes Kadem (Département de génie mécanique, industriel et aérospatial), afin d’examiner les configurations de débit dans les appareils médicaux implantables;
  • Alisa Piekny (Département de biologie, directrice du Centre de microscopie et d’imagerie cellulaire), afin de poursuivre son étude des mécanismes contrôlant la division cellulaire;
  • Brian Vermeire (Département de génie mécanique, industriel et aérospatial), afin d’examiner les méthodes de simulation de vortex utilisées en analyse et en conception aérodynamiques;
  • Rolf Wüthrich (Département de génie mécanique, industriel et aérospatial), afin d’évaluer les technologies de fabrication électrochimiques pour l’industrie de demain.

De plus, six chercheurs se sont partagé 681 669 $, somme reçue dans le cadre du Programme de subventions d’outils et d’instruments de recherche du CRSNG. Ces personnes sont : Yves Gélinas et Rafik Naccache (chimie et biochimie), de même que Damon Matthews (géographie, urbanisme et environnement), de la Faculté des arts et des sciences; et Ahmed Kishk (génie électrique et informatique), ainsi qu’Ali Dolatabadi et Ramin Sedaghati (génie mécanique et industriel), de la Faculté de génie et d’informatique.


Apprenez-en davantage sur les
recherches menées à Concordia. Pour une liste complète des projets de l’Université nouvellement financés, consultez le site Web du CRSNG.

 



Back to top Back to top

© Université Concordia