Concordia University

http://www.concordia.ca/content/shared/fr/actualites/central/nouvelles/2017/07/04/marguerite-mendell-mcauslan-eberts-investis-de-l-ordre-du-canada.html

Quatre membres de la communauté de Concordia sont investis de l’Ordre du Canada

L’économiste sociale Marguerite Mendell et le brasseur philanthrope Peter McAuslan font partie des nouveaux récipiendaires
4 juillet 2017
|
Par Meagan Boisse

Membre du corps professoral de Concordia, Marguerite Mendell s’est dite « ravie et remplie de gratitude ». Membre du corps professoral de Concordia, Marguerite Mendell s’est dite « ravie et remplie de gratitude ».


Professeure à Concordia depuis nombre d’années, Marguerite Mendell (B.A. 1972) a été nommée Membre de l’Ordre du Canada. Trois autres diplômés de l’Université – soit Peter McAuslan (B.A. 1972), Mary Anne Eberts (LL. D. 1993) et Michèle Stanton-Jean (LL. D. 1995) – ont aussi été décorés.

Le 30 juin dernier, Son Excellence le très honorable David Johnston, gouverneur général du Canada, annonçait 99 nouvelles nominations au sein de l’Ordre du Canada, l’une des plus prestigieuses distinctions honorifiques civiles du pays.

« Je suis ravi de souligner les réalisations de ces nouveaux récipiendaires de l’Ordre du Canada à l’aube du 150e anniversaire de la Confédération », a déclaré le gouverneur général.

« Les personnes qui figurent sur cette liste, tout comme celles qui ont été nommées il y a un demi-siècle, sont véritablement inspirantes, a-t-il affirmé. En effet, elles ont contribué à édifier la nation avertie et toujours plus bienveillante à laquelle nous sommes, en tant que Canadiens, si fiers d’appartenir. »


Une économiste sociale engagée

Pour Mme Mendell, professeure et économiste de renom ainsi que cofondatrice et directrice de l’Institut Karl-Polanyi d’économie politique, le moment de cette nomination ne pouvait mieux tomber.

« L’honneur qui m’échoit coïncide non seulement avec la fête du Canada, mais aussi avec le 60e anniversaire de l’obtention de ma citoyenneté canadienne », explique-t-elle. Née à Paris, la Pre Mendell a émigré en 1950 au Canada, pays dont elle est devenue citoyenne en 1957.

Mme Mendell est entrée à l’Université en 1984 en qualité de boursière postdoctorale. Depuis, elle a notamment joué un rôle de premier plan à l’École des affaires publiques et communautaires de Concordia.

Ses collaborations avec des praticiens du développement économique communautaire, de l’économie sociale et de la finance sociale ont mené à des innovations en politique publique aux niveaux municipal, provincial et fédéral.

« Je suis à la fois très émue, ravie et remplie de gratitude, a précisé la Pre Mendell. L’obtention d’un aussi prestigieux témoignage de reconnaissance pour une vie consacrée au travail, à la recherche, à l’engagement et à l’enseignement me comble de bonheur. » Rappelons que la nouvelle Membre de l’Ordre du Canada s’était vu octroyer en 2013 le Prix du Québec – la plus haute distinction décernée par le gouvernement du Québec.

« Il importe que la société valorise concrètement le travail qu’effectuent collectivement ses chercheurs, ses universitaires et ses érudits », a souligné la lauréate.

L’année qui vient s’annonce chargée pour Mme Mendell, qui continue non seulement à donner des cours, mais aussi à collaborer à de nombreux partenariats internationaux en matière de recherche. Ainsi, à l’automne, elle prendra part au 14e Colloque international Karl-Polanyi, qui se tiendra à Séoul en Corée du Sud. À la même période, elle publiera une importante étude sur la finance socialement responsable qui se pratique au Québec.


Un défenseur des droits de la personne doublé d’un philanthrope et d’un fonctionnaire

Peter McAuslan a été désigné Membre de l’Ordre du Canada « pour sa contribution d’avant-garde à l’essor de l’industrie des brasseries artisanales au Canada et pour le soutien qu’il accorde aux initiatives artistiques, patrimoniales et culturelles à Montréal ».

order-mcauslan-206

En 1988, le diplômé de la Sir George Williams University – l’un des établissements fondateurs de Concordia – a participé à la fondation de la Brasserie McAuslan. Il y a exercé la fonction de président-directeur général jusqu’en 2013. L’entreprise montréalaise est notamment réputée pour ses bières primées : la St-Ambroise et la Griffon.

Par ailleurs, M. McAuslan a apporté son soutien à bon nombre de manifestations culturelles et d’organismes sans but lucratif de la métropole québécoise.

Enfin, cet ancien de l’Université se distingue par son engagement envers son alma mater. À preuve, M. McAuslan a coprésidé, en 1997, l’événement Retrouvailles et, de 1996 à 1999, le comité des diplômés et amis de Concordia dans le cadre de la Campagne du IIIe millénaire. Président de l’Association des diplômés de l’Université Concordia de 2000 à 2002, M. McAuslan a obtenu en 2009 le Prix du diplômé de l’année de l’Association. En 2014, il a reçu le titre de « personne d’exception de l’Université Concordia ».

Mary Anne Eberts (LLD 93) | Photo by Alexandra Wong

Mary Anne Eberts a été nommée Officier de l’Ordre du Canada pour son travail à titre de défenseure et d’avocate plaidante.

Avocate de droit constitutionnel à Toronto, Mme Eberts soutient avec ferveur les libertés civiles et les droits de la personne. Précédemment, elle a fait partie du corps professoral de la Faculté de droit de l’Université de Toronto.

En 1993, Concordia lui décernait un doctorat honoris causa.

Michèle Stanton-Jean

Michèle Stanton-Jean a été désignée Officier de l’Ordre du Canada « pour sa contribution à l’avancement de l’histoire des femmes et pour son leadership à l’échelle internationale dans le domaine de la bioéthique médicale ».

Mme Stanton-Jean a reçu un doctorat honorifique de Concordia en 1995.

 

Apprenez-en davantage sur l’École des affaires publiques et communautaires et l’Institut Karl-Polanyi d’économie politique, deux organismes de l’Université Concordia. 

 



Back to top

© Université Concordia