Concordia University

http://www.concordia.ca/content/shared/fr/actualites/central/nouvelles/2017/02/27/d3-millions-pour-les-meilleures-solutions-d-intelligence-artificielle.html

Cinq millions de dollars pour les meilleures solutions d’intelligence artificielle

Le Centre d’innovation District 3 de Concordia appuie les 12 équipes de Montréal en lice pour le prix IBM Watson AI XPRIZE
27 février 2017
|
Par Khalil Haddad and James Roach

district-3-offices-043-620


Parmi les 154 équipes concourant pour le prix IBM Watson AI XPRIZE à l’échelle de la planète, douze sont de Montréal, ce qui en fait la ville la mieux représentée. C’est un signe que la métropole québécoise est un chef de file mondial en matière d’intelligence artificielle.

D’une valeur de 5 millions de dollars, le prix AI XPRIZE fait l’objet d’une épreuve internationale ouverte qui se déroule sur quatre ans. Les équipes doivent élaborer des technologies d’intelligence artificielle et démontrer comment les humains peuvent s’en servir pour relever les plus grands défis sociétaux.

Participer à ce concours cadre parfaitement avec l’objectif de Concordia de devenir une université nouvelle génération.
 

« Une position très favorable »

À son Centre d’innovation District 3, l’Université Concordia favorise la collaboration et stimule l’innovation sociale en mettant en contact chercheurs, jeunes entrepreneurs et gens d’affaires.

À titre d’ambassadeur officiel du prix AI XPRIZE pour Montréal et le Québec, District 3 appuiera les dizaines d’équipes montréalaises qui se lanceront dans l’aventure. Pour ce faire, le centre s’est associé à 500 Canada, Element AI, Hacking Health, InnoCité MTL, IVADO et Real Ventures.

« C’est indubitable : Montréal compte parmi les hauts lieux de l’intelligence artificielle dans le monde », affirme Xavier-Henri Hervé, directeur général de District 3.

« Forte des investissements en recherche-développement consentis depuis 20 ans par tous les ordres de gouvernement, la métropole attire désormais des multinationales de premier plan comme Google et Microsoft », ajoute-t-il.

Les douze équipes montréalaises viennent de l’Université Concordia, de l’École de technologie supérieure, de l’Université McGill et de l’Université de Montréal. À District 3, elles reçoivent un encadrement personnalisé et profitent d’outils, de ressources et de connaissances qui les aident à maximiser leurs chances.

« Nous sommes dans une position très favorable pour combler le fossé entre la recherche et l’innovation », commente Xavier-Henri Hervé.

« Nous avons, à Concordia et à Montréal, une foule de chercheurs qui sont à l’avant-garde de l’intelligence artificielle à l’échelle mondiale, poursuit-il. Or, nombre d’entre eux veulent être soutenus dans leur démarche pour impulser le changement social. »

En rassemblant les principaux acteurs montréalais du domaine de l’intelligence artificielle, District 3 et ses partenaires assurent à ces équipes un solide soutien tout au long de l’épreuve internationale.


Des secours aux sinistrés à la surveillance diagnostique des nouveau-nés

Dataperformers et Ubenwa sont deux des équipes participant à l’épreuve.

« Dataperformers met au point une solution de cartographie en direct pour la planification des secours aux sinistrés », explique Sydney Swaine-Simon, membre fondateur de District 3.

« Cette technologie fondée sur l’usage de drones autonomes aidera à définir les zones d’intervention prioritaire à la suite d’une catastrophe naturelle, précise-t-il. Elle fournira diverses recommandations aux organismes de secours. »

Charles Onu | Photo : D3 Charles Onu | Photo : D3

Ubenwa, quant à elle, conçoit une solution d’intelligence artificielle qui aide à reconnaître chez un bébé les signes d’une asphyxie périnatale, état qui cause la mort de quelque 900 000 nouveaux nés par an.

« Nous utilisons l’intelligence artificielle pour élaborer une technologie qui permettra de déceler l’asphyxie chez les nouveau-nés d’après leurs vagissements », explique Charles Onu, membre de l’équipe Ubenwa.

Aujourd’hui, l’asphyxie est une des trois principales causes de mortalité infantile, et les méthodes diagnostiques existantes sont trop complexes pour être utilisées dans les milieux où les ressources sont limitées ou à des fins de détection précoce.

« Fonctionnant au moyen d’appareils mobiles et de capteurs extracorporels, la solution d’Ubenwa réduira les compétences et les moyens financiers nécessaires au diagnostic rapide de cet état », indique M. Onu.


Des conseils d’experts

Charles Onu fait valoir que District 3 l’a aidé de diverses façons, notamment en lui donnant la possibilité de concevoir des exposés de projet, de s’exercer à les présenter et d’obtenir des conseils d’experts comme ceux d’Element AI.

« Ils nous aident à bâtir nos plans de projet en vue de l’épreuve, nous mettent en relation avec d’éventuels bailleurs de fonds, et nous donnent un coup de main pour l’incorporation et d’autres aspects juridiques », ajoute-t-il.

Tous les dimanches après-midi, Sydney Swaine-Simon et Xavier-Henri Hervé se donnent corps et âme pour aider les douze équipes à préparer leur première soumission au jury de l’épreuve IBM Watson AI XPRIZE.

La liste des équipes retenues pour la finale sera dévoilée le 1er avril.


À ce jour, le Centre d’innovation District 3 de l’Université Concordia a aidé plus de 300 entrepreneurs et chercheurs à monter leur jeune entreprise.
 Renseignez-vous sur ses nombreux programmes et impliquez-vous!

 



Back to top Back to top

© Université Concordia