Skip to main content
DERNIÈRES MISES À JOUR EN LIEN AVEC LA COVID-19

EN SAVOIR PLUS

L’Université Concordia accueillera le programme Terre d’avenir

Le professeur Paul Shrivastava est nommé directeur général d’un prestigieux nouveau programme des Nations Unies sur la durabilité à l’échelle mondiale
13 février 2015
|
Par Christian Durand

Photo : David (Flickr Creative Commons) Photo : David (Flickr Creative Commons)

Le Conseil international pour la science a nommé le Pr Paul Shrivastava directeur général de son programme Terre d’avenir. Cette nouvelle plateforme innovante de recherche à l’échelle mondiale compte des centres à Boulder, à Montréal, à Paris, à Stockholm et à Tokyo. M. Shrivastava est professeur distingué David‑O’Brien en durabilité des entreprises à l’École de gestion John‑Molson de l’Université Concordia, à Montréal.

Terre d’avenir se consacre à la recherche et à l’engagement public sur les enjeux environnementaux et le développement durable. Le programme résulte d’un engagement pris en 2012 lors de la Conférence Rio+20 de l’Organisation des Nations Unies (ONU). Celui-ci visait la création d’un réseau mondial favorisant l’avancée des études scientifiques sur diverses questions d’impact environnemental. Plusieurs conseils internationaux de recherche, dont le Fonds de recherche du Québec, et divers organismes de l’ONU — notamment l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture — appuient le nouveau programme. 

Du fait de la nomination du Pr Shrivastava, le siège mondial du programme Terre d’avenir logera à l’Université Concordia. Du fait de la nomination du Pr Shrivastava, le siège mondial du programme Terre d’avenir logera à l’Université Concordia.

Terre d’avenir possède une structure unique. En effet, son secrétariat se partage entre cinq villes et trois continents. Ce modèle organisationnel l’a emporté sur 19 autres propositions quant à la gestion du programme. Montréal jouit d’une grande concentration d’expertise de recherche sur les questions d’environnement et de durabilité. D’ailleurs, l’idée d’un secrétariat d’envergure mondiale a principalement été développée par l’organisme Montréal International. Pour sa part, l’Université Concordia s’était engagée à fournir des bureaux pour loger le volet montréalais du programme. Or, la nomination du Pr Shrivastava a subitement fait de Montréal le siège mondial de Terre d’avenir, et Concordia a par conséquent offert davantage de locaux afin d’en accueillir le secrétariat général.

« Paul Shrivastava s’est distingué dans le monde des affaires et à titre de consultant auprès de multinationales, affirme Alan Shepard, recteur de Concordia. La durabilité des entreprises lui tient profondément à cœur. Pour le programme Terre d’avenir, qui en est à ses balbutiements, son leadership constituera un précieux atout. Nous le félicitons chaleureusement. »

Investi d’un mandat décennal, Terre d’avenir réalisera la jonction de trois programmes axés sur les changements environnementaux à l’échelle du globe : le programme international sur la géosphère et la biosphère; le programme international sur les dimensions humaines des changements planétaires; et Diversitas, le programme mondial de recherche sur la biodiversité. En étroite coopération avec le programme mondial de recherches sur le climat, Terre d’avenir attirera de nouvelles communautés de chercheurs et d’intervenants.

Découvrez le programme Terre d’avenir.

 



Back to top Back to top

© Université Concordia