Skip to main content
DERNIÈRES MISES À JOUR EN LIEN AVEC LA COVID-19

EN SAVOIR PLUS

D’étudiant à donateur : la détermination, gage de réussite future à Concordia

Zhuo Ling redonne pour remercier les gens qui l’ont aidé à ouvrir la voie
17 juin 2020
|
Par Donna Varrica, BA 81

Zhuo Ling, B. Comm. 2011 « En tant que titulaire de nombreuses bourses, c’est pour moi un honneur de redonner à celles et ceux qui sont aujourd’hui à l’Université », dit Zhuo Ling.

Tandis que Zhuo Ling, B. Comm. 2011, étudiait en finance à l’École de gestion John-Molson de l’Université Concordia, une idée audacieuse lui est venue. Convaincu qu’il bénéficierait davantage d’une double majeure – dont l’autre, en sciences économiques, est offerte par la Faculté des arts et des sciences, il a recommandé que l’école propose toutes les combinaisons de doubles majeures aux étudiantes et étudiants.

Zhuo Ling a compris qu’il y avait peu de chances que cela réussisse, mais il a persévéré. Il est allé voir George Kanaan, qui était alors vice-doyen des affaires académiques et étudiantes à l’école. Bien que l’étudiant ait obtenu son diplôme avant que le changement officiel n’ait été approuvé, il reconnaît à George Kanaan le mérite d’avoir donné suite à sa demande. En guise de reconnaissance envers ce dernier, qui est aujourd’hui professeur au Département de comptabilité, Zhuo Ling a créé la bourse d’études Pr George-Kanaan à l’Université Concordia.

« Je voulais établir la bourse d’études pour honorer George Kanaan, car il m’a écouté et a cru en moi, explique l’étudiant. En fin de compte, il a changé la vie des futures générations d’étudiantes et étudiants de l’école qui souhaitent faire des études multidisciplinaires. »

Une profonde gratitude

Zhuo Ling est aussi reconnaissant à ses parents, au nom de qui il a constitué deux autres bourses – la bourse de subsistance Jinyue-Ling et la bourse d’études Manjiang-Zhuo – à l’École de génie et d’informatique Gina-Cody.

Après avoir immigré de Chine au Canada en 1997, le père de Zhuo Ling a accepté ce qu’il appelle un poste traditionnellement réservé aux nouveaux immigrants pour subvenir aux besoins de sa famille en travaillant dans un dépanneur. Sa mère a quant à elle fait des études au premier cycle et aux cycles supérieurs en génie informatique à l’Université Concordia – aujourd’hui, elle est ingénieure principale en logiciels dans une entreprise technologique américaine à Boston.

« L’Université Concordia et le programme de science informatique ont joué un rôle de premier plan pour ma famille. En tant que titulaire de nombreuses bourses, j’ai personnellement bénéficié de la générosité de diplômés et de donateurs. C’est donc pour moi un honneur de redonner à celles et ceux qui sont aujourd’hui à l’Université. »

Lorsqu’il pense à la période qu’il a passée à l’Université Concordia, Zhuo Ling dit y avoir rencontré des personnes brillantes de cultures et d’horizons divers qui collaboraient à la réalisation d’objectifs communs, que ce soit pour des travaux d’équipe ou l’organisation de la semaine d’accueil.

« Nous avions des opinions si différentes que nous aurions tout aussi bien pu venir de différentes planètes. En fin de compte, nous apprenions les uns des autres et ouvrions nos esprits à différents points de vue », ajoute-t-il.

« L’Université Concordia représente parfaitement Montréal et ses communautés des plus diversifiées. »

 



Back to top Back to top

© Université Concordia