Skip to main content
DERNIÈRES MISES À JOUR EN LIEN AVEC LA COVID-19

EN SAVOIR PLUS

UN ENGAGEMENT
NOUVELLE GÉNÉRATION

Communiquer notre savoir et notre expertise pour améliorer la ville, le pays et le monde

FAITS SAILLANTS


Une enquête de Concordia pousse les gouvernements à adopter des mesures pour réduire les concentrations de plomb

En réaction à une enquête menée conjointement par l’Institut du journalisme d’enquête de l’Université Concordia, Le Devoir et Global News, le gouvernement du Québec et la Ville de Montréal ont annoncé un plan pour réduire les concentrations de plomb dans l’eau potable de la province.

L’équipe de recherche, qui regroupait 24 étudiants et journalistes, a analysé l’eau de résidences dans cinq villes du Québec. Quatre-vingt-quatre familles ont volontairement pris part à cette initiative entre citoyens et scientifiques. L’équipe a ensuite comparé ses résultats avec les données municipales, obtenues en vertu de la Loi sur l’accès à l’information.

Selon l’enquête, la méthode d’analyse utilisée par la province cause une sous-estimation des concentrations de plomb, et 300 000 Montréalais pourraient être à risque.

 

Concordia lance un plan d’action sur les directions autochtones

En 2019, l’Université a lancé son plan d’action sur les directions autochtones, lequel marque la voie qu’entend prendre Concordia pour décoloniser et autochtoniser le milieu universitaire. Ce plan a été créé et mis en œuvre afin de répondre aux appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation du Canada de 2015. Il signale l’engagement de l’Université à bâtir un avenir plus équitable et inclusif, et ce, en totale collaboration avec les communautés autochtones.

« Il se veut un guide pour aider les membres de la communauté universitaire à s’engager avec assurance et cohérence dans le processus de réconciliation », affirme le recteur de Concordia Graham Carr. « Par ce document, nous promettons d’accomplir des gestes tangibles pour cobâtir un avenir porteur d’espoir, fondé sur la responsabilité partagée, la réciprocité et le respect. »

 

Rendre Toronto plus accueillante pour les aînés constitue un défi de métropole

Alors que Toronto – comme beaucoup d’autres métropoles – s’efforce de répondre aux besoins de ses personnes âgées, Meghan Joy, professeure adjointe de science politique à la Faculté des arts et des sciences, remet en question l’approche générale de la ville à cet égard.

Dans une étude publiée dans la revue Journal of Aging Studies, la Pre Joy avance en effet que les grandes villes telles Toronto devraient considérer les aînés comme des résidents à servir.

 

Le MBA de John-Molson parmi les meilleurs du monde en matière de durabilité

Le programme de MBA de John-Molson s’est hissé au 24e rang du palmarès international 2019 des meilleurs MBA de la revue Corporate Knights, une hausse de neuf places par rapport à 2018.

Corporate Knights évalue les programmes de MBA en fonction de cinq indicateurs liés à la durabilité : nombre d’instituts et de centres consacrés au développement durable; pourcentage de cours obligatoires qui comportent un volet sur le développement durable; volume de publications et de citations de travaux de recherche du corps professoral portant sur des thèmes liés au développement durable; diversité des genres au sein du corps professoral; diversité raciale au sein du corps professoral.

Sandi Curtis

Sandi Curtis

La musique aide les survivantes de violence à guérir et à combattre le sexisme

Industrie trop souvent dominée par les hommes, la musique permet néanmoins aux femmes de se faire entendre – et de guérir, soutient Sandi Curtis, professeure de musicothérapie à l’Université Concordia, récemment retraitée.

La Pre Curtis a couronné une longue carrière en enseignement et en recherche par la publication de Music For Women (Survivors of Violence): A Feminist Music Therapy Interactive eBook (« musique pour les survivantes d’actes de violence : livre électronique interactif de musicothérapie féministe »). Selon son auteure, le livre – composé de dix chapitres – « examine comment la culture pop en général et la musique pop en particulier ont contribué à assujettir les femmes, mais aussi comment elles peuvent servir de voix subversives pour défier le statu quo ».

Se convertir entièrement à l’investissement durable d’ici 2025

La Fondation de l’Université Concordia entend mettre fin à ses derniers investissements dans le charbon, le pétrole et le gaz naturel d’ici cinq ans. La fondation de l’Université est la première du Québec à s’engager à acquérir un portefeuille entièrement composé d’investissements durables d’ici 2025. Pour Concordia, ce geste implique de doubler les investissements qui apportent des retombées sociales et environnementales.

Concordia est par ailleurs devenue la première université canadienne à émettre des obligations durables, qui produiront des retombés positives pour l’environnent et la société, selon les principes des Objectifs de développement durable des Nations Unies.

De jeunes Autochtones se réunissent à Concordia dans le cadre de StartUP Nations

Plus de cinquante jeunes de dix communautés autochtones de partout au Québec se sont réunis à Concordia à l’occasion du deuxième séminaire StartUP Nations. Leur souhait? Apprendre à maîtriser les outils qui leur serviront à devenir des entrepreneurs prospères dans leurs communautés respectives.

Ce séminaire visait à enseigner aux adolescents et jeunes adultes autochtones ce qu’est l’entrepreneuriat collectif et social, ainsi qu’à les aider à devenir des moteurs de l’économie dans leur propre milieu.

Manon Tremblay
Donna Kahérakwas Goodleaf

Concordia accueille sa nouvelle directrice principale des directions autochtones et sa nouvelle directrice de la décolonisation des programmes d’études et de la pédagogie

Manon Tremblay (B.A. 2003) est de retour à son alma mater pour faire progresser le plan d’action sur les directions autochtones et accorder son appui à la question autochtone. La nouvelle directrice principale des directions autochtones de Concordia a amorcé son mandat de cinq ans le 3 décembre dernier.

Mme Tremblay, qui est d’ascendance crie (nêhiyaw iskwêw), donnera son appui aux efforts continus déployés en vue d’obtenir et de maintenir le financement de projets de recherche menés par des Autochtones et en collaboration avec ceux-ci.

Anne Whitelaw, vice-rectrice exécutive aux affaires académiques par intérim, a remercié Donna Kahérakwas Goodleaf pour sa participation à titre de directrice principale intérimaire des directions autochtones et lui a souhaité beaucoup de succès dans son nouveau rôle. « J’ai très hâte de continuer à travailler avec elle pour mettre au point un programme d’études et un plan pédagogique rigoureux à Concordia », a affirmé Mme Whitelaw.

 

u.lab offre une expérience d’apprentissage mixte hors du commun

Le carrefour d’innovation sociale u.lab de Concordia a entamé sa quatrième année d’existence à l’automne 2019. « Nous transcendons les frontières grâce à cette nouvelle approche pédagogique », affirme l’animatrice Eva Pomeroy. Innovatrice sociale en résidence à Concordia, Mme Pomeroy est attachée au Département de sciences humaines appliquées de la Faculté des arts et des sciences.

u.lab privilégie une approche innovante en ouvrant ses portes à la fois aux étudiants inscrits au cours Leadership, Change and Social Innovation et aux membres de la communauté. Ensemble, ils suivent le cours de onze semaines, donné en classe et en ligne.

 

Concordia lance un stage en placements durables, une première au Canada

L’École de gestion John-Molson a signé une entente de partenariat avec Gestion de placements Manuvie, laquelle donnera lieu au tout premier stage en placements durables dans une université canadienne.

Assorti de trois crédits, le stage permettra à des étudiantes et étudiants du premier cycle en gestion de mieux comprendre les principes sociaux, environnementaux et de gouvernance sur lesquels reposent les investissements dans les marchés de capitaux.

Outre les occasions d’apprentissage pratique que présente le stage, Manulife dotera jusqu’à douze bourses qui seront accordées chaque année aux meilleurs étudiants et étudiantes.

© Université Concordia