Concordia University

http://www.concordia.ca/content/concordia/en/finearts/facilities/galerie-fofa/a-venir.html

Expositions et événements à venir


The Material Turn
Commissaires: WhiteFeather Hunter et Kelly Thompson

Du 5 mars au 23 avril 2018

Sophia Borowska, Lia Cook, Emily Hermant, Robin Kang, Ryth Kesselring, Barbara Layne (Studio subTela) & Janis Jefferies, LoVid, Louise Lemieux Bérubé, Heather MacKenzie, Petrina Ng, Ellen Rothenberg, Laura Splan, Shelley Socolofsky

The Material Turn
L’exposition The Material Turn (« le tournant matériel ») réunit des artistes qui répondent créativement à la question de la numérisation croissante de la culture et de la société. Ils réagissent notamment en mettant l’accent sur la physicalité de la matière. Par l’intermédiaire d’un éventail d’approches textiles, ils explorent, interrogent et transforment diverses sources de données, et ce, en vue d’interpréter et de traduire la matérialité des technologies numériques. Salle « tactile » de la galerie, Archive of the (Un)loved [« archives des (mal-)aimés »] présente une collection qui témoigne concrètement de ces procédés d’expérimentation créative.
The Material Turn

Les Exquis
Geneviève Moisan et François Morelli

Du 23 avril au 25 mai 2018
Les Exquis
Les Exquis, des personnages fantastiques en noir et blanc, sont en fait des cadavres exquis que père et fils, François et Didier Morelli, ont créés ensemble à l’ordinateur dans les années 90 à l’aide du logiciel Kid Pix. Le projet est une édition matérielle unique de ces illustrations, conçues et tissées en grand format par Geneviève Moisan au métier informatisé Jacquard. Les œuvres présentées sont le résultat d’un dialogue entre trois créateurs.
Les Exquis

What Do Stones Smell Like in the Forest?
Chloë Lum et Yannick Desranleau

Du 23 avril au 25 mai 2018
What Do Stones Smell Like in the Forest?
Une évocation romancée de la reconquête du corps malade pour l’arracher des griffes de l’immobilité en fusionnant avec l’univers matériel. Comme une créature d’argile non cuite en constante croissance à laquelle sont ajoutés à la hâte de nouveaux membres tandis que d’autres tombent. Le corps/l’esprit malade n’est jamais entièrement soulagé; au mieux, il arrive à oublier son état par la distraction et la fantaisie.

Signée Chloë Lum et Yannick Desranleau, l’exposition What Do Stones Smell Like in the Forest?(« que sentent les pierres dans la forêt? ») constitue le second chapitre d’une série d’œuvres spéculatives axées sur la relation affective entre les corps sensibles et les objets.
What Do Stones Smell Like in The Forest?
Back to top

© Concordia University