Concordia University

http://www.concordia.ca/content/shared/fr/actualites/central/nouvelles/2018/07/16/1-65-million-pour-la-recherche-et-la-formation-en-biologie-synthetique-a-concordia.html

1,65 million pour la recherche et la formation en biologie synthétique à Concordia

SynBioApps – un nouveau programme sur les applications en biologie synthétique – obtient l’aval du CRSNG
16 juillet 2018
|
Par Renée Dunk

centre-for-applied-synthetic-biology-245-620


Le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) s’est engagé à verser 1,65 million de dollars sur six ans pour établir un programme de recherche et de formation au Centre de biologie synthétique appliquée de l’Université Concordia.

Les fonds ont été accordés à la suite d’une proposition soumise au CRSNG – dans le cadre du Programme de formation orientée vers la nouveauté, la collaboration et l’expérience en recherche (FONCER) – par le professeur de biologie Malcolm Whiteway, titulaire d’une chaire de recherche du Canada en génomique microbienne, avec la participation d’une équipe de codemandeurs et de collaborateurs.

Appelé SynBioApps – pour applications en biologie synthétique – ce nouveau programme de formation créé sous la bannière FONCER du CRSNG aidera les étudiantes et étudiants à se perfectionner en leur conférant d’importantes compétences professionnelles qui viendront compléter leur enseignement théorique et leur préparation au milieu du travail.

« En tant que leader canadien dans le domaine de la biologie synthétique et siège de la seule fonderie de génomes au pays, Concordia est l’endroit idéal pour établir un programme de formation dans ce champ d’études », affirme Christophe Guy, vice-recteur à la recherche et aux études supérieures à l’Université.

« En offrant un programme comme SynBioApps, nous permettons aux étudiants d’acquérir non seulement des notions de science fondamentale, mais aussi des compétences en affaires qui leur seront essentielles pour réussir la transition vers leur carrière professionnelle. »

Le programme poursuit deux principaux objectifs. Premièrement, on y enseignera aux élèves à concevoir et à construire des cellules et des protéines en vue de la mise au point de nouveaux produits destinés à la santé humaine, aux technologies vertes et à la recherche fondamentale en biologie. Deuxièmement, on y proposera une formation transdisciplinaire et des possibilités de stages par l’entremise du Centre d’innovation District 3 de Concordia.

L’initiative SynBioApps est ouverte aux étudiants en biologie, en biochimie, en génie, en informatique et en mathématiques.

« L’application des démarches issues du génie aux systèmes biologiques promet de révolutionner tant la biologie que l’industrie », explique le professeur Whiteway, qui est aussi membre du Centre de biologie synthétique appliquée.

« Le programme SynBioApps à Concordia formera les étudiants qui examineront cet aspect de la biologie et bâtiront ces nouveaux créneaux de l’industrie. »

Le programme contribuera également aux échanges étudiants et aux partenariats entre universités canadiennes qui excellent dans la recherche en biologie synthétique – notamment l’Université d’Ottawa, l’Université de Toronto, l’Université de la Colombie-Britannique et l’INRS-Institut Armand-Frappier.
 

Malcolm Whiteway Malcolm Whiteway


Parmi les codemandeurs qui ont aidé le professeur Whiteway à formuler avec succès la proposition de subvention figurent les membres du corps professoral de Concordia suivants : Michael Hallett, Aashiq Kachroo, Jin Suk Lee et Vincent Martin du Département de biologie, ainsi que Nawwaf Kharma et Steve Shih du Département de génie électrique et informatique.

La proposition a en outre obtenu l’appui de collaborateurs de l’industrie, dont Mara Renewables, Lallemand-Mascoma et Hyasynth Bio.

Mahzad Sharifahmadian, directrice du Biolab de District 3, mentionne qu’à l’occasion de leur passage au centre d’innovation, les étudiantes et étudiants auront la chance d’explorer des possibilités commercialement viables dans leur champ d’expertise.

« Nous avons conçu le programme et les activités de formation précisément en fonction des doctorants en sciences de la vie – c’est ce qui rend la formation à District 3 unique en son genre. Le programme aborde des éléments essentiels concernant les compétences nécessaires et les défis propres aux entreprises en démarrage du secteur des sciences de la vie et de la biologie synthétique. »

Concordia espère pouvoir accueillir sa première cohorte du programme SynBioApps dès l’automne.


Pour en savoir plus à propos du programme, veuillez envoyer un courriel à
SynBioAppsHR@concordia.ca.
 



Back to top

© Université Concordia