Concordia University

http://www.concordia.ca/content/shared/fr/actualites/central/nouvelles/2018/06/20/pleins-d-energie-des-etudiants-de-concordia-et-de-mcgill-se-rendent-en-chine-pour-y-construire-en-22-jours-une-maison-a-consommation-energetique-nulle.html

Pleins d’énergie, des étudiants de Concordia et de McGill se rendent en Chine pour y construire – en 22 jours! – une maison à consommation énergétique nulle

Les membres de TeamMTL sont fin prêts à participer au Décathlon solaire, un concours international
20 juin 2018
|
Par Meagan Boisse

Images : TeamMTL Images : TeamMTL


Des universitaires de Concordia et de McGill vont en Chine pour y bâtir une habitation à nulle autre pareille.

Dirigée par des étudiants et comptant une quarantaine de membres, TeamMTL est la seule équipe canadienne à prendre part au Décathlon solaire de Chine 2018. Dans le cadre de ce prestigieux concours international axé sur l’énergie verte, 22 collectifs sont mis au défi de construire une maison solaire en 22 jours ou moins.

Les participants à l’événement représentent 41 établissements d’enseignement disséminés dans 10 pays.

Chercheur au Laboratoire d’étude des médias topologiques, Nima Navab a récemment obtenu son diplôme en arts numériques. Il prévoit commencer des études supérieures l’an prochain, à Concordia. Dans le cadre du projet de logement à haute performance que présente TeamMTL, il s’occupe des installations médiatiques.

Selon M. Navab, l’équipe a déployé beaucoup d’efforts ces derniers mois pour préparer tout le matériel à expédier.

« Maintenant, ça se concrétise et c’est très excitant, explique-t-il. Nous formons un gros groupe. Jusqu’ici, nous avons travaillé séparément dans des laboratoires situés ici et là à Concordia, voire dans d’autres universités. Alors, ce sera formidable de voir enfin tous nos projets réunis dans la réalisation d’un espace totalement intégré. »
 

solar-decathlon-teammtl-2-620


Un lieu d’échanges international

Axé sur l’énergie solaire, le concours débute officiellement le 9 juillet à Dezhou, la « ville-soleil » de Chine. Auparavant, le 6 juillet, les représentants de TeamMTL se rendront à l’ambassade canadienne à Pékin pour présenter leur projet à des industriels chinois ainsi qu’à des diplômés des universités McGill et Concordia.

« Organisée tout juste avant le concours, cette présentation nous procure une belle occasion de trouver de nouveaux commanditaires et de nouer des liens à l’international », souligne Sophie Jemtrud, étudiante en graphisme à Concordia et responsable des communications au sein de TeamMTL.

Chaque équipe participant au concours devra construire, avant le 31 juillet, une maison solaire à consommation énergétique nette nulle. Comptant un ou deux étages, l’habitation sera par ailleurs équipée des électroménagers courants : réfrigérateur, cuisinière, téléviseur, lave-linge, etc. Enfin, elle offrira la possibilité de recharger un véhicule électrique.

Le jury désignera l’équipe gagnante le 17 août.

 

solar-decathlon-teammtl-1-620


« L’idée, c’était de créer un espace à la fois modulable et multifonctionnel »

Alex Gareau, récemment diplômé en génie civil et directeur de projet à TeamMTL, rappelle que ses coéquipiers et lui œuvrent depuis deux ans à cette initiative de logement à haute performance. S’inspirant des maisons en rangée typiques de Montréal, leur concept intègre des éléments architecturaux propres aux siheyuans, ces habitations chinoises traditionnelles à cour intérieure.

« Pour dire les choses simplement, l’habitation se divise en deux parties, explique M. Gareau. Elle peut donc servir à la cohabitation intergénérationnelle ou encore doubler un lieu de résidence d’un espace professionnel ou locatif. »

« L’idée, c’était de créer un espace à la fois modulable et multifonctionnel, poursuit-il. Comme notre modèle s’adapte aux besoins évolutifs de son propriétaire, il se révélera plus durable à long terme. »

Ce projet de logement à haute performance privilégie la conception et la construction d’une habitation solaire passive, où prévaut l’enveloppe du bâtiment. Pour atteindre l’objectif de consommation énergétique nette nulle, la structure mise notamment sur l’étanchéité, divers systèmes de récupération d’énergie, l’apport solaire ainsi que l’aération et l’éclairage naturels.

« Notre concept repose sur l’utilisation d’une enveloppe à haute performance, précise Alex Gareau. Grâce à ce seul élément, nous sommes en mesure de réduire d’environ 80 pour cent la consommation énergétique de la maison. » Il ajoute que la méthode de construction employée par TeamMTL s’appuie sur la préfabrication, l’abordabilité et la réduction des déchets à la source.

« Nous nous sommes fixé pour objectif de créer une habitation accessible aux familles montréalaises », dit-il.

 

solar-decathlon-china-Team-Montreal-620


Une maison interactive adaptable

Qui plus est, l’espace souscrit aux principes de la conception biophilique. Autrement dit, la nature s’insère dans l’habitat. Par ailleurs, quatre installations médiatiques intelligentes créées par Nima Navab et ses coéquipiers traduisent en expériences visuelles ou sonores des données relatives au rendement énergétique de la maison.

Ainsi, une installation de lumière liquide intégrée aux armoires de cuisine reproduit les variations dans le débit de l’eau et fournit un éclairage d’ambiance. De même, dans la cour, un auvent réagit aux pulsations de l’énergie solaire et infléchit la lumière au moyen de matériaux translucides.

Enfin, l’équipe a placé un indicateur de la qualité de l’air près de la porte d’entrée – dans le plafond, pour être exact. En outre, elle a aménagé dans le séjour un système d’automatisation de l’éclairage, qui dessine des ombres dans les particules de lumière en suspension.

« Répondant aux activités qu’exercent les gens qui s’y trouvent, réagissant à leurs déplacements spatiaux, la maison prend une dimension performative », indique M. Navab. De fait, les diverses installations visent à conférer un caractère naturel à tout changement d’atmosphère.

« Lorsqu’on se trouve à l’extérieur, l’ambiance se transforme complètement selon qu’il fait jour ou nuit, continue-t-il. En quelque sorte, chaque endroit se réinvente constamment. Ainsi, lorsque le soleil se lève à l’horizon, couleurs chaudes et ombres forment des angles variés. Suivant que l’horloge indique 4 heures ou 16 heures, l’atmosphère est bien différente. »

Au moyen de telles installations, les membres de TeamMTL cherchent à reproduire la lente évolution des ambiances et à établir un lien poétique entre les schémas énergétiques de la maison et les occupants de celle-ci. Ils espèrent ainsi amener ces derniers à prendre conscience des répercussions de leur consommation d’énergie.

 

solar-decathlon-620


Un projet alimenté par Hydro-Québec

En août dernier, les membres de l’équipe ont érigé l’enveloppe du logement à haute performance. L’exercice leur a en quelque sorte servi d’entraînement en vue du concours. Puis, ils ont préfabriqué les murs, les escaliers et d’autres éléments de l’aménagement intérieur avant de les expédier en Chine. N’empêche, Nima Navab, Alex Gareau, Sophie Jemtrud et les autres membres de TeamMTL savent bien qu’ils devront relever tout un défi là-bas : l’assemblage des multiples composants de la maison, et ce, pour la première fois.

L’équipe a pu poursuivre ses efforts grâce au généreux soutien d’Hydro-Québec. En effet, appuyée par le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles du Québec, l’entreprise de services publics lui a versé 250 000 $.

Lors de l’annonce de cet apport financier, Éric Filion, président d’Hydro-Québec Distribution, déclarait que « la société d’État veut être prête pour la transition énergétique afin de pouvoir accompagner ses clients dans leurs choix technologiques. »

« En appuyant le projet innovateur de TeamMTL, Hydro-Québec affirme sa volonté d’être un joueur incontournable du marché des technologies qui rendront nos maisons plus intelligentes et répondront aux besoins futurs de sa clientèle. »

Selon Mme Jemtrud, le soutien du géant de l’électricité était essentiel à la réalisation de l’initiative.

« Ce n’est pas uniquement une question de financement, souligne-t-elle. Nos mentors à Hydro-Québec ont exercé une influence majeure sur les membres de l’équipe. Ainsi, chaque fois que j’avais des questions, je savais qui appeler. »


« La concrétisation de notre projet constitue un exploit en soi »

Le jury délibérera pendant deux semaines. Il accordera des points dans 10 catégories : architecture, attrait du marché, ingénierie, communications, innovation, zone de confort, appareils, vie domestique, navettage et énergie.

Par ailleurs, il évaluera chaque proposition en fonction des critères suivants : coût, faisabilité, efficacité énergétique, adaptabilité environnementale, capacité de production d’électricité et qualité architecturale.

Dans le cadre du processus d’évaluation, chaque équipe devra cuisiner, faire la lessive et organiser des soupers dans la maison qu’elle aura bâtie.

Pour Alex Gareau, le simple fait d’être invité à séjourner en Chine représente une brillante réussite.

« Nous voulons évidemment gagner, admet-il. Mais la concrétisation de notre projet constitue un exploit en soi. »

« Après avoir travaillé avec acharnement pendant plus de deux ans, avoir dû composer avec le stress et surmonter des obstacles de toutes sortes, construire une maison de A à Z en 22 jours représente un remarquable accomplissement. »

Aux yeux de Mme Jemtrud, la performance de TeamMTL au décathlon revêt somme toute moins d’importance que les plans qu’élabore déjà l’équipe en vue d’une deuxième phase. De fait, TeamMTL projette de construire d’ici un an trois logements à haute performance, entièrement équipés.


Apprenez-en davantage au sujet de
TeamMTL.

 



Back to top

© Université Concordia